Ciadomani - Partageons nos savoirs pour aller plus loin !

COMBIEN D’INTÉRIMAIRES EN FRANCE ?

COMBIEN D’INTÉRIMAIRES EN FRANCE ?

Depuis juillet 2018, la Déclaration sociale nominative (DSN) est l’unique source des statistiques d’intérim. La DSN permet aux entreprises et notamment aux agences d’intérim de communiquer aux administrations et aux organismes de protection sociale des informations de Gestion des Ressources Humaines, comme par exemple le nombre de salariés ou le montant total des salaires pour le calcul des impôts (communication par voie dématérialisée).

Pour les intérimaires, c’est Pôle emploi qui reçoit les informations : attestation employeur de fin de contrat, relevés mensuels des contrats de mission, déclarations mensuelles de mission. Ces données sont consolidées par la DARES (Direction de l’Animation de la Recherche et des Etudes Statistiques) pour fournir notamment des informations de suivi statistique fiables.

On sait ainsi qu’entre décembre 2014 et décembre 2019, le nombre d’intérimaires est passé de 563 283 à 788 685 soit une augmentation de 40%. Parallèlement sur cette même période, le nombre de CDI intérimaires est passé de 883 contrats (on était aux débuts du CDI intérimaire) à 47 935 contrats.

La crise du COVID-19 a depuis début de l’épidémie un impact conséquent sur l’activité intérimaire, pas seulement sur le nombre de missions ouvertes mais également sur les fins de contrats (ruptures anticipées, non renouvellements…). Il est beaucoup trop tôt pour fournir des analyses statistiques mais le site de la DARES est le site à consulter dans les mois à venir pour suivre les évolutions du nombre de contrats intérimaires, en global mais également par région, par secteur, par durée. Vous y accédez directement via le lien suivant :

https://dares.travail-emploi.gouv.fr/dares-etudes-et-statistiques/statistiques-de-a-a-z/article/l-emploi-interimaire

En cette période perturbée, les agences d’intérim restent ouvertes. Si le secteur intérimaire est durement touché par la fermeture des entreprises et la nécessité du confinement, il est également nécessaire pour remplacer les salariés absents et notamment dans les entreprises du tertiaire et les commerces ‘indispensables’. La continuité est donc assurée.

+2
Fermer le menu